La visite "in situ"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visite "in situ", pour ou contre?

73% 73% 
[ 8 ]
27% 27% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 11

La visite "in situ"

Message  christophe67 le Lun 30 Juil 2012 - 15:33

La visite in situ est très décriée, et on comprend parfaitement pourquoi, la façon dont elle est envisagée actuellement étant à la fois contreproductive et chère.

Néanmoins, je suis persuadé de son bienfondé.

En effet, nos métiers s'exercent sur des immeubles existants. Les particularités des interventions sur des immeubles existants sont:
1 - Qu'il s'agit de constructions, et que chaque construction est en soi une réalisation unique qui n'est pas et ne peux pas être identique à sa voisine, y compris dans le cas de construction industrialisée type préfabriquées
2 - Qu'elles ont été construites avec des réglementions anciennes, et qu'elles sont vue avec des yeux et référentiels actuels
3 - Qu'il s'agit d'immeubles qui ont vécu, et qui ont donc forcément subit des transformations.

Ainsi, une bonne partie de notre métier consiste à interpréter le bâti et le référentiel de diagnostic, pour en tirer un avis, une conclusion.
Il n'est pas entièrement industrialisable car il s'applique à des constructions qui sont par essence uniques.
Il n'est pas entièrement industrialisable car il est effectué par un être humain, unique lui aussi, chargé de son expérience et de ses connaissances et qui va "interpréter" le bâtiment.

La compétence du diagnostiqueur est d'abord d'apprécier correctement l'immeuble existant. C'est vrai dans tous les domaines.

Par exemple pour le CREP, la norme et la réglementation permettent de considérer que le dormant et l'ouvrant d'une menuiserie constituent une seule et même UD. La pertinence de cette décision prise par le diagnostiqueur ne peut pas s'apprécier sur un rapport.

Par ailleurs, les compétences du diagnostiqueur se doivent d'être adaptées aux biens qu'il diagnostique réellement.
Ainsi des spécificités locales (habitudes de construction, chronologies des développements de l'immobilier, ..) peuvent faire que certaines compétences sont inutilisées et inutiles au diagnostiqueur (par exemple de la tige cuisine dans certaines région), alors que d'autres sont indispensables et ne sont pas dans les référentiels (certains R de matériaux par exemple)

Donc moi, sur le principe, je suis plutôt pour, car la visite in situ est le moyen le plus efficace de vérifier l'adaptation des compétences du diagnostiqueur.

Par contre cette visite in situ doit être une élément de plus grande efficacité, et donc de coût moindre.
Elle doit être réalisée en direct, pour que l'appréciation soit adaptée aux conditions réelles de l'intervention (éclairage naturel, ameublement,....).

christophe67
Adhérent
Adhérent

Messages : 938
Date d'inscription : 22/07/2012
Localisation : 71 - Saone-et-Loire - Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Andy le Lun 30 Juil 2012 - 16:16

Je vote "pour", mais pas dans les conditions dans lesquelles elle est prévue pour le moment.
AMHA, des "chantiers-type" devraient être mis en place, quitte à les changer tous les 5 ans, histoire qu'on ne les connaisse pas par coeur.
Gros avantage : on serait jugés sur ce qui est en place, pas sur ce qu'on aurait vu 18 mois avant, ou pas vu, et qui est encore là, ou plus, ou qui y est mais qui n'y était pas lors de notre visite initiale ... BREF, tout sauf une usine à gaz !
Autre solution, la visite in-situ LORS D'UN VRAI DIAG. encore une fois AMHA, nombreux sont les clients qui ne seraient pas contre d'accueillir un examinateur en même temps que le diagnostiqueur. Autre avantage : tous les diags pourraient être contrôlés en même temps (puisqu'à moyen terme, je sens qu'on va avoir droit à une visite in-situ pour chaque type de mission ...).

Andy
Adhérent
Adhérent

Messages : 1490
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 37
Localisation : 45-Loiret-Centre

http://www.house-md.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Eric001 le Lun 30 Juil 2012 - 16:49

j'ai voté "Pour" également.

mais sur le fond, pas sur la forme actuelle, qui va être une véritable machine à gaz à organiser pour un résultat peu probant à mon avis.

Eric001
Adhérent
Adhérent

Messages : 1510
Date d'inscription : 23/07/2012
Localisation : 01 - Ain - Rhône Alpes

http://www.optimmodiag.fr

Revenir en haut Aller en bas

pour mais pas comme proposé actuellement !

Message  bvco le Lun 30 Juil 2012 - 21:12

Bonsoir,
Je rejoins l'avis de Andy : Autre solution, la visite in-situ LORS D'UN VRAI DIAG. encore une fois AMHA, nombreux sont les clients qui ne seraient pas contre d'accueillir un examinateur en même temps que le diagnostiqueur. Autre avantage : tous les diags pourraient être contrôlés en même temps (puisqu'à moyen terme, je sens qu'on va avoir droit à une visite in-situ pour chaque type de mission ...).
Cela permettrait aussi d'évaluer notre rôle de conseil ! Car j'ose pas imaginer le déroulement des missions de ceux qui passent moins d'une heure pour faire 3 diags dans une maison....
A suivre....

bvco
Adhérent
Adhérent

Messages : 545
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 45
Localisation : AIN

http://www.aindiag.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  canapass le Mar 7 Aoû 2012 - 22:36

je suis d'accord avec andy pour un contrôle sur site ;le diagnostiqueur avec l'evaluateur le jour du diag.

canapass
Adhérent
Adhérent

Messages : 2418
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 48
Localisation : 09-Ariège-Midi Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Tadpol le Jeu 9 Aoû 2012 - 7:08

Contrôle in situ oui, contrôle in situ a posteriori non !

Fait en directe, sur un vrai bien ce serait efficace et productif.

Niveau organisation, c'est plus simple pour le certificateur d'appeler quelqu'un qui passe une annonce pour vendre sa maison, et de lui demander de "prêter" son bien pendant une journée, en échange des diagnostics gratuits et réalisés par un examinateur. Dans le système actuel, le certificateur doit demander à un propriétaire non identifié (on a le nom du vendeur sur nos rapports, pas de l'acquéreur) si il peut venir chez lui pour contrôler un diag fait un an et demie avant, ridicule, et je vois mal qui va accepter. Surtout que ça risque de tourner en procès du diagnostiqueur par l'acquéreur qui sera mécontent du DPE (écart entre réalité et 3CL).


Là deux méthodes. La version client mystère où on ne sait pas ce qui nous arrive, on fait le ou les diags, et quand on a fini on est informé que c'est un contrôle et qu'on doit fournir sous 24 H les rapports au certificateur, avec ensuite une contre-visite commune sur le bien pour revoir ça en détail ; ou alors une fois sur place, on est directement reçu par l'examinateur, et on fait le diag "ensemble". Autre méthode, on est convoqué une semaine à l'avance pour un contrôle sur site.


La première méthode est plus dure, plus répressive, mais elle a l'avantage de mettre en avant les méthodes foireuses de certains, de contrôler plus efficacement.

Tadpol

Messages : 6
Date d'inscription : 03/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Pascal85 le Jeu 9 Aoû 2012 - 16:10

Je suis également d'accord sur le principe de la visite in-situ, et je rejoins l'avis d'Andy et eric pour ce qui est de le faire à l'occasion d'une mission complète de diagnostics.
C'est ce qui me parait le plus simple à envisager pour le certificateur et le diagnostiqueur. C'est totalement transparent pour le client, et ça ne devrait pas être trop difficile à mettre en place.
Et comme le disait Eric ou Christophe, il y a de fortes chances que cette notion de visite sur site se généralise à tous les domaines de diagnostic... alors autant faire d'une pierre 6 coups !
Par contre, je suis totalement opposé à la visite in-situ plusieurs mois après et revenir dans une maison qui a été vendue et éventuellement transformée. Ce serait une usine à gaz à organiser, ça passerait mal auprès du public, ça coûterait cher parce que complexe, et le simple fait que le logement ait pu être transformé entre-temps rend l'opération totalement inutile vis-à-vis du contrôle des rapports.

Pascal85
Adhérent
Adhérent

Messages : 766
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 47
Localisation : 85-Vendée-Pays de la Loire

http://www.bruel-diags.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Mout-M le Ven 10 Aoû 2012 - 8:18

Bon, ben il en faut...

Je vote contre!
Pas pour le principe. Les audits (et j'en ai vécu un paquet) apportent toujours et souvent là où l'on ne voit rien venir.
Mais de par la forme proposée, ça me fait clairement penser à de la machine à broyer du candidat.

Et je me demande quel client acceptera, sérieusement.

Les idées proposées au dessus sont bonnes et me feraient changer d'avis.

Je vote aussi contre car de principe, si l'on demande à discuter et que l'on avoue être d'accord, je me dis que rien ne bougera...

Cdt

Mout-M
Adhérent
Adhérent

Messages : 1136
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 40
Localisation : Seine maritime (76)/Oise(60)Haute Normandie/Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  cerbtp le Mar 28 Aoû 2012 - 18:00

NON pour moi,
je crois que cette visite in-situ a été mise en place (enfin même pas encore) .... a été pensée dans l'idée de la fiabilisation des diagnostics, c'est à dire encore plus de surveillance, donc plus de qualité (pour faire court). Mais pas pensée jusqu'au bout: comment identifier le nouveau propriétaire à postériori de la vente??? (Même difficulté pour les biens en location, un nouveau locataire, prendre le rdv, ... c'est déjà pas simple pour faire le diag Loc en milieu occupé !!! ) Même si elle est adoptée, elle ne sera jamais applicable, donc jamais appliquée.
AMHA, c'est encore un point qui tombe sur les diagnostiqueurs sans avoir été murement étudié. C'est peut être un argument de qualité, mais qui ne sera jamais utilisé.
De plus : le prix !!! pour surveiller 1 seul diag !! alors que le pris de vente d'une totale pour un F5 tourne autour de 180€ (source : notre site ami le fil sur le sujet sur l'ernt-gratuit....com !! ) Rolling Eyes

cerbtp
Adhérent
Adhérent

Messages : 967
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 47
Localisation : 91 Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Bobone le Lun 3 Sep 2012 - 8:41

J'ai voté non.

Je ne suis pas contre la visite in situ mais pas aux conditions proposées aujourd'hui.
Cela ressemble plus à une machine à encaisser qu'à un véritable contrôle contradictoire.
Je suis également contre la visite in situ telle qu'elle est proposée pour les mêmes raisons que Mout-mout et cerbtp.


Bobone
Adhérent
Adhérent

Messages : 20
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 58
Localisation : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: La visite "in situ"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum