Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  GHISLAINE LEMAIRE le Ven 30 Nov 2012 - 13:12

J'interviens sur ce forum pour aider les ODI dans leur combat pour revaloriser la profession. Je suis la victime qui est apparue dans l'émission CAPITAL sur la maison amiantée. J'ai pu échanger avec quelques ODI présents sur UNDI. Je tiens à informer les particuliers qui consulteraient ce site que l'objectif des diagnostics est avant tout la protection des individus. Malheureusement, certains ODI ont oublié ce principe fondamental, favorisant l’appât du gain. Mon combat, je le mène grâce à des diagnostiqueurs compétents et consciencieux. L'objectif de l'émission était de démontrer le coût engendré par un diagnostic erroné pour l'acquéreur. Les quelques minutes de l'émission n'ont pas permis d'aborder l'ensemble du problème:
-un ODI sans aucune expérience dans le bâtiment est devenu expert en amiante en 4.5 jours. Exemple: Il n'a même pas su reconnaître un conduit en amiante à l'état brut
-un expert judiciaire (juste agréé en architecture) qui estime qu'il est impossible de déceler des cloisons en amiante ciment recouverte de peinture
-que ce même expert ne tient en aucun cas compte des rapports de 2 autres diagnostiqueurs ainsi que celui d'un autre expert judiciaire, formateur amiante, ingénieur en bâtiment.
Que penseriez-vous si des fibres d'amiante étaient en suspension dans votre maison alors que vous y viviez avec vos enfants?
Votre combat est juste et je le soutiens car si j'avais eu à faire à un ODI compétents et consciencieux, je n'aurai jamais acheté cette maison.
Il faut un grand coup de balai dans la profession et je pense que ce syndicat, totalement indépendant, est peut être la solution.

GHISLAINE LEMAIRE

Messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  Mout-M le Ven 30 Nov 2012 - 17:05

Bonsoir Ghislaine,

et merci de ce soutien.

Ce message a d'autant plus de valeur symbolique, qu'il vient d'une victime suite au passage d'un confrère... Généraliser et blamer la profession toute entière eut été plus simple, beaucoup plus simple. Il est en effet vrai que tous les opérateurs du diagnostic immobilier ne sont pas des charlatans, loin de là.

Et il est vrai que l'opinion publique, dans sa globalité, n'a pas encore réellement saisi les enjeux véritables de nos passages dans les chaumières, et ce particulièrement sur l'aspect sécuritaire (gaz et électricité) ou sanitaire (Plomb et Amiante). Je ne parle pas volontairement des pathologies du bois car nous ne sommes qu'au début de cette saga, je pense. Il n'y a pas assez de litiges sur le terrain...

Car malheureusement, et vous le savez bien, c'est ainsi que ça fonctionne. Il faudra des procédures, des condamnations pour que ce chantier qu'est la création de notre profession aboutisse à quelque chose qui tienne enfin la route.

Tout ça, à la condition que la justice joue son rôle, avec des intervenants également de qualité, bien sur. Les conclusions d'experts du bâtiment que vous nous évoquez sont juste incohérentes. Je ne suis pas le seul à sonder les parois afin de différencier les matériaux susceptibles de contenir de l'amiante ou non, et ce, qu'il y ait de la peinture ou du papier peint qui fasse écran. Bien sur, il s'agit que d'une étape dans la reconnaissance des matériaux amiantés mais, sans la pratiquer réellement, il est reconnu que des oublis peuvent être réalisés, tel que sur votre dossier.

Les autres manquements sur votre dossier ne sont ils pas le fait d'un repérage fait trop rapidement? En oubliant de passer dans les combles, par exemple? Ou de soulever les revêtements de sol, puisqu'il me semble me rappeler que vous aviez également des dalles de sol amiantées?

C'est un des gros problêmes, comment devant la chute vertigineuse des tarifs continuer à réaliser des repérages dignes de ce nom? Nous comprenons le particulier qui cherche le prix..., mais il faut qu'il saisisse que dans la plupart des cas, les ristournes magiques, les déplacements d'un bout à l'autre du département pour un devis 2 à 3 fois moins cher que le professionnel en place sur la zone ne se font pas miraculeusement.



Cdt
avatar
Mout-M
Adhérent
Adhérent

Messages : 1136
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 41
Localisation : Seine maritime (76)/Oise(60)Haute Normandie/Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  cerbtp le Ven 30 Nov 2012 - 21:15

Bonjour Ghislaine,

J'ai bien sûr attendu fermement cette émission et je l'ai suivi avec attention, je vous remercie donc pour votre témoignage à nos cotés.

Les arguments de l'adhérent précédent Mout-M sont tout à fait juste, et je les appuie.

Ghislaine vous allez devenir notre mascot !!! Ensemble défendons le blason des diagnostiqueurs (sérieux).
avatar
cerbtp
Adhérent
Adhérent

Messages : 967
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 48
Localisation : 91 Essonne

Revenir en haut Aller en bas

La valorisation du métier d'ODI passe par la sensibilisation de la population sur les risques encourus

Message  GHISLAINE LEMAIRE le Sam 1 Déc 2012 - 8:45

Aujourd'hui, des publications médicales (australiennes, espagnoles, italiennes) démontrent la pollution domestique et environnementale due à l'amiante. Pourquoi ne sont-elles pas traduites et publiées en français?
Personne ne peut échapper aux campagnes publicitaires contre le tabac (alors que c'est un choix personnel de mettre sa vie en danger) ou alors sur la sécurité routière (personne n'achèterait un véhicule sans contrôle technique).
-Pourquoi ne pas faire une campagne publicitaire sur l'amiante: je perce des trous dans des cloisons amiantées, je libère des milliers de fibres, j'en respire une et 30 ans après je développe un cancer (n'oublions pas que le mésothéliome touche, en fait, les membranes, enveloppes externes qui entourent différents organes: plèvre, mais aussi péritoine, péricarde, enveloppes testiculaires…) Eh oui, on ne parlait que de cancers des poumons et de la plèvre des poumons, alors comment l'appareil génital de ces messieurs est-il contaminé?.
-Pourquoi imposer un DPE locatif et oublier les diagnostics amiante, gaz et électricité dans les locations (qui sont sûrement plus des facteurs de risques: incendie, intoxication au monoxyde de carbone, explosion,...qu'un classement énergétique)?
C'est à se demander si l'ETAT ne favorise pas plutôt le côté financier plutôt que la sécurité de la population.
L'ETAT a imposé la certification qui a permis à la simple caissière du coin (grâce à un bachotage intensif) de devenir expert en bâtiment (peut-être pour diminuer le nombre de chômeurs!), alors l'ETAT doit rectifier son erreur, non pas en imposant une re-certification mais en vérifiant que les personnes devenues ODI depuis le 01/11/2007 ont les pré-requis exigés lors de l'obtention de l'attestation de compétence amiante (arrêté de décembre 2002) et dans le cas contraire effectuer une vérification terrain des connaissances du bâtiment.
-Plutôt que de co-responsabiliser les vendeurs, pourquoi ne pas responsabiliser les notaires (ce sont quand même des sachants alors s'ils constatent un diag elec vierge d'un bien des années 50, ils peuvent quand même se poser des questions!).

GHISLAINE LEMAIRE

Messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  christophe67 le Sam 1 Déc 2012 - 9:06

En ce qui concerne les diagnostics locatifs, et notamment le diagnostic amiante, l'UNDI a déjà pris une position allant dans le sens d'une plus grande information des occupants locataires. Elle est ici.

Pour ce qui est de la dangerosité de l'amiante, je crois qu'il est nécessaire de ne pas tomber dans l'excès inverse notamment lorsque je lis "j'en respire une et 30 ans après je développe un cancer" . N'oublions tout de même pas que le taux de 5 F/l (critères OMS), c'est le taux que l'on pouvait trouver dans les rues urbaines des villes françaises dans les années 80, et que toute la population française de plus de 30 ans a au moins déjà respiré une fibre d'amiante.

Ce qui est sûr c'est surtout l'absence de certitudes pour les faibles expositions. Et ce qui est étonnant, c'est l'absence d'évolution des connaissances depuis l'expertise collective de l'Inserm il y a pas loin de 10 ans. Et ceci devrait effectivement nous inciter à être très prudent sur les expositions "passives". (Je trouve notamment très maladroite la comparaison que vous faites avec le tabac qui relèverait, lui, d'un choix personnel).

Enfin, on peut effectivement se poser la question de l'implication dans la réparation des industriels qui ont mis sur le marché de telles quantités d'amiante, dont on n'ignorait pas les dangers potentiels, en exposant leurs salariés. On peut aussi ce poser la question des organisation de consommateurs, qui aveuglés par la question du prix n'ont peut-être pas pesé de tout leur poids pour infléchir les décisions. C'est d'ailleurs le même phénomène que l'on rencontre aujourd'hui avec les problèmes de fiabilités des diagnostics, un diagnostic fiable étant forcément un diagnostic qui coute plus que le prix du marché actuel.

Je ne dirais rien de la profession de notaire, dans laquelle ont trouve, comme dans les autres le meilleur, et le pire, le pire étant autant protégé que le meilleur.


Dernière édition par christophe67 le Sam 1 Déc 2012 - 9:11, édité 3 fois (Raison : guillements à passives et corrections orthographiques)

christophe67
Adhérent
Adhérent

Messages : 938
Date d'inscription : 22/07/2012
Localisation : 71 - Saone-et-Loire - Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  Andy le Sam 1 Déc 2012 - 9:09

Bonjour Ghislaine.

ça fait plaisir de voir des particuliers s'intéresser un peu à tous ces problèmes.
Désolé que ça soit suite à une mésaventure grave comme votre dossier !

effectivement, l'information en particulier sur l'amiante, est quasi-nulle et c'est lamentable !

Le scandale de l'amiante ne fait que montrer le bout de son nez, mais il risque de faire BEAUCOUP de bruit !!! No
avatar
Andy
Adhérent
Adhérent

Messages : 1490
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 37
Localisation : 45-Loiret-Centre

http://www.house-md.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  Pascal85 le Sam 1 Déc 2012 - 15:28

Bonjour Ghislaine

La Société a profité de l'usage intensif de l'amiante pendant longtemps, en raison des qualités de ce matériau (résistant, bon marché). Cette même Société cherche une porte de sortie sans être tenue responsable. Responsable, mais pas coupable.
Les deux personnes, chargées d'entretien du bâtiment Tripod à Nantes, et qui sont mortes de l'amiante n'ont jamais eu le droit au statut de victime du travail. Pourquoi ? Tout simplement en raison du précédent que cela aurait généré, et des suites incalculables vis-à-vis de tous ceux qui ont eu accès, de près ou de loin, à des matériaux amiantés.
Le fameux Tripod a été démoli parce qu'il eut été plus coûteux de le désamianter (cela aurait été un deuxième Jussieu) que de le démolir. Avec sa démolition, c'est aussi tous les employés qui y travaillaient qui se sont dispersés et qui sont "passés à autres choses".
C'est un cas parmi d'autres, mais cela montre bien qu'en matière de sécurité publique, l'Etat fait de la prévention quand ça l'arrange.
S'il est admis que le tabac est dangereux pour la Santé, pourquoi n'est-il pas tout simplement interdit ? C'est que ça rapporte à l'Etat du pognon avec les taxes. Les campagnes de communication ne sont faites que pour se donner bonne conscience et pour ne pas passer pour liberticide.
Pour en revenir à l'amiante, lors de ma formation SS4 passée dernièrement, le formateur nous disait que le tonnage d'utilisation de produits amiantés dans le monde n'avait de cesse d'augmenter ! Ce n'est pourtant pas faute de connaitre ses dangers.
Mais dans les pays emmergeants, l'attractivité du prix est encore trop forte dans ces pays où les droits de l'homme sont inexistants, tout comme le Code du Travail et la prévention des risques.
D'ailleurs, il y a eu récemment des problèmes d'importation en Australie avec des voitures chinoises qui comportaient des matériaux amiantés.
Si le Canada a cessé son exploitation/exportation d'amiante, c'est uniquement suite à un changement de Pouvoir qui a cessé de subventionner la production, au grand désarroi du lobby pro-amiante pourtant très puissant.
Le scandale de l'amiante n'a pas fini de faire parler de lui.
Le métier de diagnostiqueur n'a pas non-plus fini de penser les plaies des diagnostics baclés ou de complaisance. Je ne voudrais pas être à la place de l'assureur du cabinet qui s'est planté sur votre maison. Il y a certainement beaucoup de bombes à retardement comme la votre, avec toutes les missions de repérage qu'il a faites de sa création jusqu'à sa liquidation judiciaire en septembre 2012 ! Il faut espérer qu'il ait appris entre-temps à repérer les matériaux amiantés...
Cordialement
avatar
Pascal85
Adhérent
Adhérent

Messages : 766
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 47
Localisation : 85-Vendée-Pays de la Loire

http://www.bruel-diags.com

Revenir en haut Aller en bas

Une autre procédure judiciaire, mais quelle trouvaille!

Message  GHISLAINE LEMAIRE le Lun 15 Avr 2013 - 17:25

Bonjour à tous,
Je viens d'apprendre que l'ODI incriminé dans mon affaire est aussi reconnu incompétent dans une autre procédure judiciaire. Après avoir contacté les autres victimes, j'ai appris qu'il n'avait pas repéré des dalles de faux plafond en amiante, ainsi que des cloisons en amiante ciment. Heureusement que j'avais contacté son organisme certificateur qui par rapport à mon affaire l'avait mis sous surveillance! Je vous plains, vous les ODI qui effectuez votre travail correctement, vous allez avoir du mal à vous débarrasser de ces incompétents. Comment peut-on exiger que tous les diags réalisés par cet ODI foireux puissent être vérifier? Certains auront la chance d'avoir des sachants autour d'eux, mais pour les autres que fait-on???
En attente de vos propositions.
Ghislaine

GHISLAINE LEMAIRE

Messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  Pascal85 le Lun 15 Avr 2013 - 17:39

Bonjour
Ce qui est vraiment problématique, c'est que le cabinet qui a sévit dans votre dossier a cessé son activité qu'en septembre 2012. Or, quand on voit les lacunes de cet opérateur, on peut se douter qu'il doit avoir "merdé" TOUS ses repérages affraid
Qu'un opérateur fasse des erreurs, ça peut se comprendre et personne n'est infaillible. Mais quand on n'est pas à sa place dans son métier, et qu'on a deux doigts de jugeotte, on en change. Où alors, ça devient criminel puisque l'incompétent continue d'exercer en sachant qu'il est mauvais, mais qu'il ne risque rien ! C'est de l'escroquerie, ni plus ni moins.
Cet opérateur aurait dû être sous surveillance depuis ses premières mises en cause et son organisme de certification aurait dû être beaucoup plus regardant au regard de ses lacunes manifestes.
Avec ce genre de loustics, on récolte à présent une étiquette "tous pourris" et une réputation tenace d'incompétence, comme se complet à le rapeller M. Beaufils sur un autre forum...
avatar
Pascal85
Adhérent
Adhérent

Messages : 766
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 47
Localisation : 85-Vendée-Pays de la Loire

http://www.bruel-diags.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime d'un diagnostic amiante erroné pour la défense des ODI

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum